mardi 7 février 2012

Vous avez dit plaque ?

Extraits d'un échange très intéressant sur skitour, à propos du froid et des plaques :

Quelques interventions d'Alain Duclos :
"...la neige qui nous parait légère et sans cohésion en a généralement assez pour partir en plaque. Les exemples de plaques déclenchées par des mecs qui skient dans de la super poudre ne manquent pas .
Enfin, il ne faut pas oublier qu'une plaque est rarement constituée d'une seule couche homogène."
...
"une plaque, c'est juste de la neige qui fout le camp sur une couche fragile, quelle que soit sa masse volumique, sa cohésion, ou je ne sais quoi."
...
"Une "plaque" n'est généralement pas un truc pré existant, qui va se déclencher quand on monte dessus.
La "plaque à vent" n'est qu'un cas particulier que l'on peut effectivement distinguer parfois au préalable (ce n'est en fait qu'une accumulation, qui peut être instable, ou non).
Une plaque n'est que le résultat de fissures qui se propagent, et qui provoquent le départ d'un morceau neigeux, lequel n'est pas nécessairement différent de ce qui est resté en place, parfois uniquement pour une question d'inclinaison de pente."

Un exemple de départ en poudre, après 10 jours de beau temps, par risque 2 (sur data-avalanche)


Lire la discussion complète





Aucun commentaire:

Publier un commentaire